Comment profiter d’allègements fiscaux en investissant dans les FCPI ?

  • Le FCPI, un fonds commun de placement à risques pour diversifier son portefeuille
  • Investir dans le FCPI permet d'obtenir des allègements fiscaux sur les plus-values et sur l'impôt sur le revenu
  • Cependant, il est important de prendre en compte les risques liés à cet investissement ainsi que les frais de gestion avant de se lancer.

Aujourd’hui, il existe de nombreuses possibilités d’investissement si vous souhaitez diversifier votre portefeuille. L’une des tendances actuelles est le FCPI, un fonds commun de placement à risques. Cette option vous permet de placer des capitaux dans des PME qui font véritablement preuve d’innovation. Vous risquez certes de perdre le capital, mais les contreparties sont véritablement intéressantes. Comment tirer parti des allègements fiscaux de vos placements dans les FCPI ?

  • le controle fiscal explique aux dirigeants

Quels sont les risques des FCPI ?

Comment profiter d’allègements fiscaux en investissant dans les FCPI ?

Grâce au placement FCPI, vous pouvez investir dans :

  • Des actions
  • Des obligations convertibles
  • Des comptes courants de PME innovantes

Notez que les FCPI sont nés de la loi des finances 1997 (article 102). En acquérant des parts de FCPI, vous œuvrez au financement d’entreprises qui opèrent dans le secteur des technologies. La gestion d’une FCPI est assurée par un organisme spécialisé. Les capitaux des souscripteurs sont ainsi placés dans une belle palette d’entreprises. La vente des FCPI a généralement lieu annuellement vers le 31 décembre pour permettre aux souscripteurs de défiscaliser.

Les porteurs se voient alors gratifiés d’une baisse d’impôt quand ils souscrivent aux parts de FCPI. Lorsque la sortie est positive, il en découle automatiquement une exonération sur les plus-values effectuées. Comme vous l’aurez compris, investir dans une FCPI permet de diversifier vos placements dans plusieurs types d’entreprises. Cela vous fait bénéficier d’un allègement fiscal sur le revenu au cours de l’année qui suit l’investissement.

Par ailleurs, investir dans les FCPI n’est pas sans risque. Il arrive souvent que les entreprises qui font l’objet de financement soient parfois défaillantes. Certaines permettent aussi de réaliser de belles plus-values sur les investissements.

Que faut-il savoir concernant la fiscalité ?

Comment profiter d’allègements fiscaux en investissant dans les FCPI ? #2

Il existe de nombreux avantages fiscaux dont le souscripteur bénéficie en investissant dans les FCPI. Voici quelques-uns :

La réduction d’impôt sur le revenu (IR)

Acquérir des parts de FCPI vous permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu (IR). Elle équivaut à 25% des paiements effectués, lorsque vous ne dépassez pas les limites annuelles de :

  • 12.000 euros si vous êtes célibataire, veuf ou divorcé
  • 24.000 euros pour les couples mariés qui sont imposés ensemble

En pratique, le taux de défiscalisation est appliqué à une partie du paiement qui représente la quantité d’actifs du FCPI en titres éligibles. Notez également que les calculs pour déterminer la réduction d’impôt ne prennent pas en compte les frais d’entrée.

Les allègements fiscaux sur les plus-values

Les personnes qui investissent dans des parts de FCPI bénéficient d’allègements fiscaux sur les plus-values. Bien entendu, cela est soumis à certaines conditions. La plus importante consiste à garder les parts pendant une période minimale de 5 années. Elle prend effet à partir de la date de souscription. Lorsque vous réalisez des gains, vous ne devez payer que les prélèvements sociaux.

Les rendements des FCPI

Comment profiter d’allègements fiscaux en investissant dans les FCPI ? #3

Il n’est pas évident de pouvoir évaluer les performances réalisées par les FCPI. Contrairement à d’autres types de fonds, ici, il n’y a pas de distribution de revenus. Les souscripteurs sont donc obligés de patienter jusqu’à la vente ou prévente pour recevoir une part du capital. Elle peut selon les cas bénéficier d’une application de plus-value ou être dépréciée. Vous comprenez donc que les performances ne sont pas stables en fonction des gestionnaires.

Dans une même société de gestion ou d’un FCPI à un autre, les performances que vous enregistrerez sont variables. De vieux FCPI dont les investissements ont été réalisés avant le développement technologique des années 2000 ont causé la ruine de nombreux souscripteurs. Au cours de cette dernière décennie, la liquidation de nombreuses FCPI a été réalisée avec une plus-value. Les porteurs de parts ont donc empoché des bénéfices intéressants.

Comment profiter d’allègements fiscaux en investissant dans les FCPI ? #4

Quelle est la meilleure stratégie à adopter, si vous êtes intéressé par l’investissement dans des FCPI ? Ne mettez pas plus de 5 ou 10% de votre capital de titres dans des investissements en PME non cotées.

Outre toutes ces particularités intéressantes, il est important de savoir que les FCPI présentent aussi quelques risques. Les fonds investis sont bloqués pendant une durée comprise entre 5 et 12 ans en fonction des FCPI. Le capital investi peut également être perdu, car il s’agit d’un investissement encore volatile. Par ailleurs, les frais de gestion sont conséquents. Ils sont compris entre 3 et 5% l’année. Il faudra donc tenir compte de tous ces paramètres avant d’investir dans des FCPI.

Alain Leroy