Quelles sont les obligations des TPE en matière de comptabilité ?

La plupart des gens ont tendance à penser que les TPE ne sont pas obligées de tenir une comptabilité. Cette croyance populaire est totalement fausse.
Même si une entreprise emploie moins d’une dizaine de personnes, elle a certaines obligations comptables. Néanmoins, les impératifs varient en fonction de certains paramètres.

Les points essentiels à connaître sur la comptabilité des TPE

Généralement, les TPE sont soumises à trois régimes différents en fonction de leurs recettes annuelles.

Le régime micro

Le régime micro s’applique aux entreprises qui ne génèrent pas plus de 170 000 € de chiffres d’affaires par an. Les responsables de ces sociétés doivent détailler toutes les transactions réalisées. Les documents comptables doivent être conservés pendant dix ans et différents états financiers doivent  être produits à la clôture de l’exercice.

Le régime simplifié

Le régime simplifié s’adresse aux TPE qui encaissent des recettes annuelles entre 170 000 € et 238 000 €. En plus des obligations déjà décrites plus haut, les entités concernées doivent effectuer un inventaire chaque année. Néanmoins, elles ont la possibilité de ne déclarer leurs dettes et leurs créances qu’à la fin de l’année. Elles ne sont pas obligées de rendre public leurs résultats annuels à condition de suivre certaines procédures spécifiques.

Le régime normal

Enfin, les TPE qui atteignent un chiffre d’affaires supérieur à 238 000 € sont soumises  au régime normal. Elles doivent également subir des audits légaux et des contrôles réguliers s’imposent.
Outre tout cela, les activités de la TPE influent sur l’étendue des obligations. En effet, il existe de nombreux cas particuliers qu’il convient de connaître. Afin de ne rien laisser au hasard, il est conseillé de s’adresser à un  expert comptable. Ce dernier pourra expliquer en détail les subtilités de la comptabilité pour TPE.

L’externalisation comptable : une solution qui s’adresse également aux TPE

Depuis quelques années, de plus en plus de sociétés décident de confier leur comptabilité à un expert. Ce dernier s’occupera de tout pour un tarif raisonnable. Cette formule est également accessible aux TPE. Le prestataire se chargera de l’enregistrement des transactions et des déclarations fiscales. Par ailleurs, il mettra tout en œuvre pour s’assurer de la sincérité des comptes. Les dirigeants pourront  obtenir des états financiers en temps réel, ce qui donne les moyens de prendre les bonnes décisions pour développer les activités.

Il n’est donc plus nécessaire d’embaucher un expert comptable. On s’affranchit de la  tenue obligatoire des livres tout en se conformant à la loi. Les agents mis à disposition avertissent également les managers si des anomalies sont constatées. Ces spécialistes alertent aussi les responsables si des problèmes de trésorerie risquent de se manifester.